Au service de l’innovation et de l’industrie genevoise

écoParc des Cherpines : Adoption du PDZIA

Nouvelle étape pour la réalisation de l’écoParc industriel des Cherpines

La FTI a participé à l’élaboration de ce PDZIA en intégrant sa vision pour le développement d’un projet qui se veut exemplaire du point de vue économique, environnemental et social.

Voici les principaux éléments clés, intégrés à ce PDZIA :

Programmes

  • Offrir un cadre de vie professionnel de grande qualité et minimiser les coûts des services aux entreprises
  • Offrir un écoParc attrayant pour une large gamme d’entreprises : des plus petites, de type artisanal, qui pourraient bénéficier d’une mise en commun d’instruments et de technologies de pointe, aux plus grandes, indépendantes et fortement équipées
  • Valoriser l’espace public comme un espace de création de « liens » entre les usagers
  • Promouvoir une image attractive de l’écoParc grâce à son organisation
  • Faciliter le repérage dans l’écoParc
  • Valoriser les toitures des bâtiments
  • Minimiser l’empreinte écologique sur le site et l’impact paysager des bâtiments
  • Concentrer les nuisances sonores dans l’écoParc en faveur de la tranquillité du quartier d’habitation

Interface public-privé

  • Limiter l’impact du bâti industriel sur le contexte environnant
  • Etablir un dialogue entre le paysage urbain du quartier d’habitation et celui de l’écoParc
  • Renforcer la lisibilité et la continuité de l’espace public
  • Mettre en valeur la ZDIA et les entreprises à travers un effet vitrine
  • Mettre en valeur l’accessibilité au niveau du croisement de la route de Base et de l’autoroute N1a
  • Définir une image générale uniforme de l’écoParc

Environnement

  • Gérer les déchets des activités selon leur typologie (déchets urbains, déchets industriels, déchets spéciaux)
  • Mettre en place des infrastructures favorisant le tri
  • Favoriser la mise en place d’équipements mutualisés ou centralisés
  • Mettre en œuvre les principes de l’écologie industrielle
  • Favoriser les synergies avec la ZD3 et la ZIPLO
  • Maîtriser la demande d’énergie par des enveloppes efficaces et des implantations intégrées dans leur environnement
  • Mettre en place des principes d’écologie industrielle :
    • Valoriser les rejets thermiques sur place
    • Étudier le métabolisme industriel de l’écoParc pour optimiser les flux d’énergie
    • Valoriser les déchets pour en faire une ressource énergétique en syntonie avec la politique cantonale
  • Favoriser l’utilisation d’énergies renouvelables notamment le solaire et la géothermie
  • Favoriser les synergies par la mise en place de réseaux thermique

Implantation du bâti

  • Favoriser la mixité des activités de l’écoParc
  • Offrir la possibilité d’une implantation graduelle des entreprises
  • Favoriser les synergies entre les différents types d’entreprises
  • Réduire les besoins énergétiques de l’écoParc
  • Valoriser les ressources existantes sur le site et dans le contexte environnant
  • Mettre en place une synergie énergétique entre les bâtiments : les entreprises intègrent le même cycle d’utilisation des ressources
  • Protéger la population et l’environnement des dommages pouvant résulter d’accidents majeurs

Accès et mobilité

  • Minimiser l’impact environnemental
  • Réduire la génération de trafic et la demande de stationnement
  • Minimiser les coûts de déplacement des employés et le coût de transport de marchandises pour les entreprises
  • Permettre aux entreprises de faire des économies d’espace, de coûts de réalisation et d’exploitation des places de parc par la mise en place de parkings centralisés et/ou mutualisés
  • Inciter la mutualisation du stationnement entre entreprises
  • Offrir des parkings visiteurs supplémentaires en relation directe avec les services mutualisés et les accès visiteurs
  • Faciliter et fluidifier les déplacements des employés en transports publics
  • Rendre la marche à pied attractive
  • Assurer la performance et la sécurité des voies de distribution internes
  • Garantir une bonne accessibilité à l’ensemble du quartier et répondre aux critères de sécurité, de continuité et de confort
  • Diminuer les surfaces de voirie (consommation du sol, perméabilité, soutien à la réalisation d’une zone dense et mixte – principe A8 du PDQ)
  • Renforcer l’attractivité des modes de déplacement doux et des transports publics

Adoption du PDZIA par le Conseil d’Etat

Le Conseil d’Etat a adopté le plan directeur de la zone de développement industriel et artisanal (PDZIA) écoParc des Cherpines, représentant une surface totale d’environ 13 hectares située en zone de développement industriel et artisanal. Ce plan constitue la deuxième opération du grand projet Cherpines, après le plan localisé de quartier (PLQ) du Rolliet adopté par le Conseil d’Etat le 18 avril dernier. Le PDZIA est délimité par la route de Base au sud, l’autoroute N1 à l’ouest, l’Aire au nord et une nouvelle voirie en limite de zone avec les futurs quartiers d’habitation en zone de développement 3 (région dont la transformation en quartiers urbains est fortement avancée).

Situé à l’ouest du secteur des Cherpines, l’écoParc sera développé par la FTI. Un potentiel de 1300 emplois répartis sur plus de 100’000 m2 de surface brute de plancher (SBP) destinés aux activités industrielles et artisanales est prévu.

En sa qualité d’écoParc industriel, les collaborations inter-entreprises ainsi qu’une meilleure utilisation des ressources (mutualisation des parkings, des services, des locaux et de l’énergie) seront favorisées. Une structure dédiée (commission écoParc) associant les entreprises, les communes, le canton et la FTI sera mise en place.

Ce nouveau quartier d’activités se caractérise notamment par :

  • une nouvelle route d’accès le long de l’autoroute pour éviter le trafic poids lourds à proximité des habitations;
  • des aménagements paysagers constituant un filtre vis-à-vis des futures habitations et offrant des espaces de rencontre aux usagers;
  • une continuité piétonne et cyclable avec le quartier résidentiel et la place des Cherpines, nouvelle centralité urbaine;
  • des synergies et une complémentarité avec la ZIPLO, notamment en termes d’énergie et de gestion de déchets;
  • une grande souplesse d’accueil pour de petites, moyennes ou grandes entreprises;
  • des services ou commerces ouverts aux habitants du quartier voisin.

Le Conseil municipal de Confignon a préavisé favorablement ce projet le 9 mai 2017. Celui de Plan-les-Ouates a fait de même le 25 avril 2017. La procédure d’opposition, ouverte du 12 septembre 2017 au 12 octobre 2017, a suscité quatre oppositions, que le Conseil d’Etat rejette simultanément à l’adoption du plan.

Plan directeur de zone industrielle et artisanale EcoParc industriel des Cherpines (Confignon, Plan-les-Ouates)

Point presse du Conseil D’État du 9.05.2018


Plan d’aménagement PDZIA Cherpines
Plan Principes d’implantation PDZIA Cherpines
Plan des enjeux et objectifs PDZIA Cherpines