Au service de l’innovation et de l’industrie genevoise

Comment Plan-les-Ouates est devenue le paradis des montres

Le grand public pourra découvrir l’industrie horlogère de la commune pendant deux jours.

Tribune de Genève | Caroline Zumbach | Publié le 21.09.2021

Les 22 et 23 octobre, Plan-les-Ouates mettra en avant son industrie horlogère. Visites, ateliers et conférences permettront aux Genevois de découvrir ce patrimoine unique. Mais comment cette commune rurale est-elle devenue en moins de vingt ans un des plus gros pôles horlogers de Suisse? Retour sur l’histoire de celle que l’on surnomme désormais «Plan-les-Watches».

Tout commence en 1993. La zone industrielle de Plan-les-Ouates (Ziplo) vient de s’agrandir. Les champs et espaces non bâtis y sont encore nombreux. Cette année-là, Patek Philippe cherche à regrouper ses activités en un seul lieu. La prestigieuse marque trouve son bonheur dans la commune en acquérant le Château blanc, un bâtiment historique classé situé le long de la route de Saint-Julien, ainsi qu’un terrain en droit de superficie sur lequel elle construit une manufacture.

Volonté politique

L’arrivée de cette première entreprise horlogère de renom est accompagnée d’une forte volonté politique communale et cantonale de créer une zone technologique dans la Ziplo. «Carlo Lamprecht (ndlr: ancien conseiller d’Etat) a beaucoup œuvré dans ce sens, indique Xavier Magnin, conseiller administratif de la commune chargé de l’Économie. Il a su convaincre certaines entreprises de rejoindre ce site en mettant en avant notre situation proche de l’aéroport et de la frontière, ainsi que la disponibilité de grands terrains qui permettaient aux manufactures d’envisager des agrandissements par la suite.»

Carlo Lamprecht se souvient de ces démarches: «Nous avions une zone presque vierge très bien située. Il y avait des demandes de Coop et de Migros, mais la réalisation de centres commerciaux ne faisait pas partie de la vocation de ces zones industrielles. Nous cherchions des entreprises à haute valeur ajoutée et à l’époque, l’industrie horlogère cherchait à s’étendre. Nous avons donc saisi notre chance et je dois dire que ça a été une réussite.»

La seconde grosse manufacture à s’installer dans la zone est Piaget, en 2001. Elle sera suivie de Vacheron Constantin (qui appartient également au groupe Richemond) en 2004. Rolex inaugure à son tour un site de production en 2005. Il prend place sur le terrain occupé anciennement par l’entreprise de fabrication de bracelets Gay Frères qu’elle vient de racheter.

Afflux d’entreprises

«Ces quatre grandes marques horlogères ont ainsi occupé les quatre coins de l’extension de la Ziplo. À partir de là, d’autres entreprises plus petites ont souhaité rejoindre ce site. C’est comme ça que le cluster s’est construit», se remémore Jean-Charles Magnin, alors directeur des affaires économiques du canton.

Parmi les nouvelles venues, on peut citer Frédérique Constant en 2006, Harry Winston en 2007 ou encore Greco en 2010. De nombreux sous-traitants arrivent également dans la zone. «Certains travaillent par exemple dans le domaine médical mais font aussi de la microtechnique pour l’horlogerie», précise Xavier Magnin, avant d’ajouter que la Ziplo compte désormais une cinquantaine d’entreprises actives dans ce secteur.

Aujourd’hui, alors que de nombreuses manufactures ont agrandi leurs sites de production au fil des ans, les places sont rares. La Mairie indique que tous les terrains sont construits ou réservés. Reste la possibilité de louer des locaux dans certains bâtiments existants.

Événement public

«Autour du temps» se déroulera les 22 et 23 octobre. L’événement mettra en lumière les principales manufactures horlogères ainsi que la multitude de sous-traitants, d’ateliers d’art ou de start-up présents sur le territoire de la commune de Plan-les-Ouates.

«Nous avons souhaité fédérer toutes ces entreprises autour d’un événement entièrement gratuit qui s’adresse au grand public, indique le conseiller administratif PDC Xavier Magnin. C’est une première qui permettra aux Genevois de découvrir la richesse des savoir-faire présents sur notre territoire.» Le magistrat se réjouit de la large participation des entreprises horlogères qui ont accepté d’ouvrir les portes de leurs manufactures de la Ziplo, mais également d’autres sites.

Au programme de ces journées: plus de 70 visites, conférences, ateliers d’initiation à l’horlogerie pour plus de 700 visiteurs potentiels. Une exposition aura également lieu dans la salle du Vélodrome. Elle mettra en avant les différentes facettes du monde horloger: le patrimoine, l’innovation et la formation.

À noter que certaines activités nécessitent une inscription préalable en raison d’une capacité d’accueil limitée. Le programme complet et le lien pour les inscriptions se trouvent sur www.autourdutemps.ch

Les chiffres

La commune de Plan-les-Ouates compte aujourd’hui environ 4500 personnes qui travaillent dans l’horlogerie, dont 2000 chez Rolex et 1700 chez Patek Philippe.

Plus de la moitié des personnes employées dans ce domaine sont frontalières.

Le secteur de l’horlogerie rapporte 12 millions par année de revenus fiscaux à la Commune. Cette dernière se positionne désormais en cinquième position des communes ayant la plus grande capacité financière du canton (elle était au 19e rang en 1992).

Environ 20% de la Ziplo est occupée par ce secteur.

Source : Tribune de Genève

Crédits photos : Laurent Guiraud/TDG (L’entreprise Rolex à Plan-les-Ouates)