Au service de l’innovation et de l’industrie genevoise

Caran d’Ache s’offre une manufacture tout à son image

La célèbre marque genevoise a dévoilé mardi le projet, signé de l’architecte Pierre-Alain Dupraz. Il devrait sortir de terre à fin 2024.

Tribune de Genève | Rédigé par Cathy Macherel | Publié le 22.03.2022

Pour façades, de l’aluminium qui ondule dans la verticalité, à l’image des boîtes de Caran d’Ache et de leurs supports séparant les stylos, qu’on a tous connus enfants. À l’intérieur, et pour structure, du bois, beaucoup de bois. Presque une évidence architecturale pour une entreprise qui produit des crayons… La célèbre marque genevoise a présenté mardi son projet de nouvelle manufacture, dont la construction devrait débuter au printemps 2023 dans la zone industrielle des Rouettes, à Bernex.

Parmi dix bureaux engagés, Pierre-Alain Dupraz Architectes a remporté le concours en proposant un concept littéralement bâti sur tout ce qui fait les valeurs de la marque genevoise: «La passion de Caran d’Ache pour l’utilisation de matériaux de haute qualité, son attachement aux métiers artisanaux, à l’innovation et au savoir-faire se reflètent dans le projet», relève l’architecte.

Un visuel de la marque a inspiré la forme, modulaire, du bâtiment.

Un crayon inspirant

La forme du bâtiment elle-même, constituée d’éléments modulaires, s’inspire d’un visuel de Caran d’Ache, une palette de rectangles en couleur, enchevêtrés comme un jeu de mikado. Les différents modules s’assemblent et se superposent pour répondre aux différentes fonctionnalités de la fabrique, entre ateliers de recherche et de production, zones de stockage, flux logistiques…

Les références à la marque sont omniprésentes dans le projet architectural: la structure du bâtiment est composée d’une double membrure en bois contenant des éléments de tirants métalliques. «Le bois prend ainsi en sandwich le métal, rappelant les planchettes de bois qui enveloppent les mines dans le processus de fabrication des crayons Caran d’Ache», explique Pierre-Alain Dupraz. Des analogies au crayon que l’on retrouve dans des détails, à l’image de ces grandes lampes-tubes à six pans qui pendent des plafonds.

Image de synthèse d’un atelier, boisé et vitré, avec des références évidentes à l’univers de Caran d’Ache.

> Lire la suite de l’article

Sources Infographies : PIERRE-ALAIN DUPRAZ ARCHITECTES, FILIPPO BOLOGNESE